Sénat de la République Française

Sénat de la République Française

La paie, c’est toujours sérieux mais plus facile avec StarFind pour le service informatique du Sénat.

A l’approche du Palais du Luxembourg, vous pourriez imaginer une maison paisible et une administration bien traditionnelle. Ce serait une erreur : le service informatique et les représentants des services utilisateurs, qui nous accueillent, ont fait feu de tous bois en démontrant leur dynamisme dans la recherche de la solution optimale.

Des états pour l’Etat : le service informatique du Sénat traite, entre autres dossiers, la paie des sénateurs. Mais pas seulement…
Le Sénat est constitué de 321 sénateurs. Si l’on ajoute les fonctionnaires, les assistants personnels des Sénateurs, les secrétaires de groupes politiques, les personnels contractuels, les retraités et quelques députés européens rattachés par choix personnel au Sénat, on arrive au total à plus de 4500 personnes et 7 paies par mois, toutes différentes.
StarFind, que le service informatique utilise en liaison avec le progiciel HR Access d’IBM, a apporté une souplesse fondamentale. En effet, les quatre services qui gèrent les différentes paies l’utilisent d’abord comme système d’archivage classique (3 ans en ligne et 1 CD réalisé chaque année) mais aussi pour effectuer des simulations tout au long du mois, évitant ainsi la procédure des « paies à la demande ».

L’apport de StarFind s’est également fait sentir fortement dans les possibilités de restitution des bulletins de paie générés en amont par StarPage. Les fonctionnalités bien connues de StarPage en matière de mise en page ont été utilisées jusqu’au
raffinement !

Pour le Sénat, le choix a été celui de la personnalisation, puisque les fonds de page sont différents selon chaque catégorie : insigne sénatorial (appelé le « baromètre ») pour les indemnités des Sénateurs, façade du Palais du Luxembourg pour le personnel fonctionnaire. Raffinement mais aussi efficacité car chacun se projette mieux ainsi dans l’image de sa catégorie.
En 1999, StarFind avait été acquis par le service de l’informatique pour pallier les insuffisances du progiciel de paie et de ressources humaines dans le domaine des restitutions. Depuis, le service informatique du Sénat a su largement exploiter ses fonctionnalités puissantes et sa facilité d’utilisation dans bien d’autres secteurs : un exemple, au service de la sécurité sociale du Sénat qui a changé, en 2000, de système informatique. Pour conserver les informations de l’ancien système et en donner un accès pratique et simple aux gestionnaires, l’ensemble des données a été transféré, grâce à StarFind, sur des CD que chacun peut consulter sur son poste de travail. Le service de l’informatique a ainsi évité de conserver l’ancien serveur et une double connexion.
L’utilisation de StarFind a été aussi envisagée dans d’autres domaines encore : la procédure annuelle d’évaluation des personnels fonctionnaires et même la gestion de la Bibliothèque pour conserver, toujours disponible pour ses lecteurs, les fiches des 400.000 volumes qu’elle renferme.
Ce qui n’empêche pas nos interlocuteurs de s’interroger sur la fiabilité à long terme d’un archivage sans papier …
Un partenariat dans tous ses états car si le logiciel StarFind est apprécié par le service informatique c’est aussi la réactivité du service  » support  » d’APPIC qui est mise en avant.
Pour une explication technique ou fonctionnelle, une aide ponctuelle ou pour prendre en compte les demandes d’amélioration du standard, APPIC a toujours été présent pour répondre. Tout de suite si la question est simple ; avec un peu de délai s’il faut apporter une légère modification au programme livré. Une modification dont tous les autres clients du logiciel bénéficient rapidement.

L’informatique du Sénat vit en ce moment au rythme de grands projets qui se succèdent. Le service l’accepte bien car l’intégration de nouveautés technologiques lui paraît essentiel au service qu’il apporte à tous ses  » administrés « . Rien d’étonnant que les responsables présents lors de notre entretien aient été très intéressés par l’exposé de Bertrand de Boissieu, l’un des deux dirigeants d’APPIC, sur la Version 6 de StarFind – AWS qui permet de sécuriser la consultation des documents au travers le web et de réimprimer par lot les documents sélectionnés. Bonne chance à tout le service informatique pour toutes ses migrations à venir !

Les serveurs et l’équipement des services du Sénat :
15 serveurs UNIX
7 serveurs NETWARE
6 serveurs NT
700 PC en réseau