BECKMAN COULTER (Industrie)

BECKMAN COULTER (Industrie)

L’application du « sans souci ».

Quand on arrive, à Genève, au siège européen de BECKMAN COULTER, on sent une plénitude vous envahir. Un géant tranquille vous accueille qui respire la sérénité. Et cet état d’esprit à été appliqué à tous les domaines de l’entreprise, donc aussi à la facturation, le sujet qui nous amenait chez lui. En effet, pour la facturation, BECKMAN COULTER a choisi un génie agile de la GEIDE, en la personne de StarFind

Neil Saunders, Manager International des applications informatiques, fait partie de ces responsables informatiques pour qui, lorsqu’une application est bien implantée et tourne bien, il n’y a rien à dire. Alors, l’entretien aurait pu durer 5 minutes, même en présence de son responsable de l’exploitation.
On allait passer en revue 2 ou 3 paramètres et le tour était joué !
C’est vrai que StarJet est un bon logiciel et qu’il tourne bien. Mais on voulait en savoir plus pour vous le rapporter dans les colonnes de StarJet News. Plus encore, ce genre de compliment étant tellement agréable à entendre, que nous l’avons savouré en le détaillant, ligne après ligne. De plus c’est loin d’être le cas chez les concurrents d’APPIC, alors nous voulions en savoir vraiment nettement plus!
BECKMAN COULTIER a donc introduit StarJet, associé au serveur HP 3000, produit depuis près de 10 ans l’ensemble des factures de la région EMEA (Europe, Middle Est, Africa) de BECKMAN COULTER. StarJet dépasse même les frontières européennes puisqu’il permet de réaliser la facturation de l’Australie et de la Nouvelle Zélande.Alors, devant cette réussite historique, StarFind a eu les faveurs des responsables informatiques de BECKMAN COULTER rapidement.

En interne, c’est-à-dire au siège social de Genève et dans les filiales dépendantes de lui, les demandes étaient grandissantes fin 1999 pour consulter des factures. Le système papier était lourd et de plus en plus fastidieux à assurer. La décision fut alors prise d’implanter un logiciel de visualisation de ces factures dépendant d’un archivage dynamique. Ne plus produire de papier pour confirmation ou consultation simple devenait une ambition qui devait changer le quotidien. Ce fut le cas. En effet, dès avril 2000, le processus d’implantation de StarFind a été engagé. L’intégration d’un an d’archives de factures a été effectuée. Rapidement, aisément. Et l’exploitation du système sans problème !

StarFind gère ainsi via le réseau intranet de BECKMAN COULTER de nombreuses visualisations de factures. En effet, depuis la France, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Australie, la Suède, l’Espagne, la Hollande, la Suisse, les responsables financiers autorisés peuvent consulter plus de 200 000 factures créés par an.Les caractères accentués suédois ont pu rentrer dans le rang facilement grâce à une extension du programme. Le service Développement d’APPIC s’est penché sur ce particularisme peu connu des accents suédois, ce qui a aussi permis de mettre au point des versions pour des pays où les caractères d’écriture sont aussi particuliers. Une originalité, qu’il faut souligner chez BECKMAN COULTER, a été la demande d’un double niveau d’archivage. En effet, auparavant, StarFind ne comportait qu’un niveau d’implémentation de l’archivage. On ne pouvait pas introduire un sous-critère pertinent. La demande de BECKMAN COULTER de ce second niveau de pertinence a obligé, là aussi, le service Développement à rechercher une solution technique et à améliorer l’interface d’accès. C’est encore une démonstration de la souplesse d’intervention d’APPIC et de sa volonté de faire progresser ses logiciels pour les rendre toujours plus adaptés aux exigences de ses clients.
Lors de toute l’interview des responsables informatiques de la société, nous avons ressenti que StarFind est vécu comme une grande évidence chez BECKMAN COULTER.
Il s’est imposé de lui-même par sa simplicité d’implantation, de formation sur l’outil et dans l’efficacité que l’on ressent lors de son utilisation. Il est clair que, pour toutes les entreprises ayant de multiples filiales, divisions ou implantations éloignées, l’évidence d’utilisation de StarFind est forte. Et que sa simplicité et sa fiabilité le rendent presque inévitable pour archiver et visualiser à distance des pièces de gestion.
Alors, à bientôt !

Tous nos remerciements à nos hôtes, MM. Neil SAUNDNERS et Vincent AVRIT, pour leur gentillesse, leur humour et leur professionalisme.